Municipales 2014 : les projets des candidats en terme de politique cyclable à Clamart

 

Merci à tous ceux qui sont venu à notre AG le 31 janvier dernier et participer aux débats autour des propositions des trois candidats aux élections municipales en terme de politique cyclables.

Vous pouvez voir ou revoir ici la vidéo des interviews des 3 trois candidats qui a été présentée à cette occasion  :

 

 

Le mercredi 11 septembre venez participer à la création d’un atelier vélo à Clamart !

Les Dérailleurs de Clamart réfléchissent à la création d’un atelier vélo : un espace proche de la gare de Clamart où les cyclistes de tous niveaux et de tous âges pourraient venir, un soir par semaine, réparer eux-mêmes leur vélo, avec l’aide de « mécanos » plus compétents.

Ce projet est mené en partenariat avec une structure locale qui accompagne vers le travail des personnes en insertion.

Vous adorez bricoler les vélos et vous avez envie d’aider les autres à apprendre?

Vous voulez soutenir ce projet qui aidera les cyclistes tout en développant un lieu solidaire et convivial dans le quartier gare ?

Pour tout savoir sur ces projets, venez à la réunion que nous organisons le mercredi 11 septembre à 20h à la maison des sports, salle jaune.

Cette réunion d’étape vise à informer les Clamartois intéressés, et surtout à constituer un groupe de bénévoles motivés. C’est une condition essentielle pour que cet atelier voir le jour, en synergie avec le projet de chantier d’insertion.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous ne pouvez assister à la réunion.

Le samedi 7 septembre 2013, venez nous retrouver au FORUM DES ASSOCIATIONS

Le Forum des associations de Clamart à lieu cette année le samedi 7 septembre de 10h à 18h  au Stade Hunebelle
Venez nous rencontrer sur notre stand située juste à l’entrée à proximité du conservatoire où nous aurons installé un parking à vélo.
Si ce n’est déjà fait, vous pourrez faire graver votre vélo entre 10h et 17h par le système Bicycode en apportant la facture d’achat de votre vélo ou une pièce d’identité.
Le marquage permet de lutter contre le vol en dissuadant les voleurs de s’en prendre à un vélo marqué et en se donnant toutes les chances d’être contacté si le vélo est retrouvé.
Vous pourrez aussi renouveler votre adhésion qui sera valable pour toute l’année 2012.
En adhérant :
–  vous soutenez notre action et vous nous donnez plus de poids. Plus nous serons nombreux, plus nous serons écoutés,
– vous êtes informés de nos activités,
– vous pouvez donner votre avis et participer à nos actions passées et futures
Alors au plaisir de vous rencontrer !

Samedi 23 mars 2013: 2nd BOURSE aux VELOS organisée par les Dérailleurs de Clamart…

Nous organisons le Samedi 23 mars 2013 une bourse aux vélos d’occasions.

Cet évènement aura lieu dans le jardin de Penamacor situé dans la cour juste derrière l’Hôtel de Ville de  Clamart.

 

Le MODE D’EMPLOI de la bourse aux vélos…

  • Si vous voulez vendre un vélo,  vous venez le matin à partir de 10H déposer votre vélo et il sera exposé à la vente au prix que vous aurez fixé dans le parc à vélo  tout l’après -midi.
  • Si vous voulez acheter un vélo venez l’après midi à partir de 13h30 pour choisir et essayer  le vélo qu’il vous convient et repartez avec après en avoir acquitté le prix fixé par le vendeur.

Une participation  de 10%  du prix de vente sera demandée à l’acheteur, aucune prise en charge ne sera demandée ni lors du dépôt du vélo ni si la vente n’a pas lieu.

En fin d’après-midi vous passez récupérer le produit de la vente si votre vélo a été vendu ou votre vélo si il est resté invendu…Les vélos non récupérés seront donnés à une association caritative.

Tous types de vélos en bon états et roulants seront acceptés : les vélos de ville, les VTC/VTT, Les vélos de route, les vélos enfants, les vélos électriques ou pliables…

Les vélos non roulants seront refusés. Pensez à donner un petit coup de pompe à votre vélo si les pneus sont dégonflés voir un petit coup de graisse à la chaîne le matin avant de le déposer à la bourse.

La bourse est ouverte à tous particuliers. Les vendeurs et les acheteurs doivent être munis d’une pièce d’identité et les paiements se feront en espèces.

Un stand de gravage sera à votre disposition si vous voulez faire graver un bicycode sur votre vélo afin de vous prémunir d’un éventuel vol. Munissez -vous la aussi d’une pièce d’identité

Les horaires : 

  • dépots des vélos : 10H-12h30  
  • ventes : 13H30 -17H
  • remise des produits de la vente ou des vélos invendus : 17h-18H

Parlez en autour de vous et venez nombreux…

A cette occasion nous avons besoin de bénévoles pour l’organisation de cette journée .

Si vous êtes disponibles ce jour là quelques heures et que vous voulez nous aider n’hésitez plus et contactez-nous via le lien Contact en haut du site ou via un mail à  : contact@derailleursdeclamart.fr

Merci !

 

Le vélo dans l’avenir de nos villes….

Très bon article publié par Le Monde.fr  le .
Par Alain Jund, Catherine Hervieu, Rudy L’Orphelin, Clément Rossignol
Si aujourd’hui le prix de l’essence atteint des sommets, chacun s’accorde pour reconnaître que cette évolution est durable et inexorable. Les défis de la mobilité nous imposent de changer de paradigme.

La place du vélo dans nos agglomérations constitue un levier pour la transformation de nos villes. Le vélo est non seulement un mode de déplacement essentiel, c’est également un outil d’aménagement des espaces urbains et des territoires. Et de ce point de vue, la France accuse un retard alarmant.

A titre de comparaison, quand les Français parcourent en moyenne 75 km à vélo par an, les Allemands et les Belges sont autour de 300 kilomètres. Les Danois, quand à eux, qui dépassent allègrement les 900 kilomètres.

ET POURTANT !

Pendant plus de 25 ans, ce sont nos impôts qui ont payé l’achat de nos voitures. Cela a couté (et coûte encore) des milliards aux contribuables. Souvenons-nous des balladurettes, des jupettes, des primes à l’achat et autres incitations pour l’automobile. Pendant des décennies, l’obsolescence programmée l’a été avec l’argent public. Les voitures étaient encore en état mais les primes les amenaient directement à la casse. Qu’on en juge : à lui tout seul le dernier plan national qui a pris fin en décembre 2009 comportait plus de 220 millions d’euros de primes à la casse, l’appui au crédit automobile à hauteur de 1 milliard d’euros et 300 millions d’euros pour le démarrage du fonds d’investissement ad hoc….

Cet été, le plan de soutien à l’automobile initié par Arnaud Montebourg au-delà des intentions affichée ne peut faire l’objet d’un chiffrage précis ; c’est néanmoins un « investissement » de 490 millions d’euros pour les finances publiques en 2013, « en grande partie compensé » par les malus pour les véhicules polluants.

En bout de course (sic) le gouvernement précédent avait annoncé dans un pseudo plan national vélo fin janvier une mesure phare définissant …. La dimension enfin règlementaire d’un panneau attendu depuis plus de 14 mois et permettant dans nos villes, le tourne-à-droite pour les cyclistes.

Tout ça pour ça ! Aujourd’hui, le gouvernement doit prendre toute la mesure de l’importance du vélo. Il constitue une réponse pragmatique, efficace et économique à une part des défis des déplacements de nos concitoyens..

Le ministre des transports doit prendre la mesure de l’investissement des près de 500 millions d’euros que les collectivités ont consacrés en 2009, aux politiques en faveur du vélo (pistes cyclables, aménagements urbains, stationnements, services …..). Le budget de l’Etat pour ces mêmes politiques s’élevait péniblement à 15 millions d’euros alors même que les recettes (principalement fiscales) liées au vélo s’élevaient à 621 millions d’euros pour le compte de l’Etat. ( Grand Angle- Economie du Vélo, parue en juillet 2009). A titre de comparaison, la diminution de 2 cents du prix de l’essence équivaut à une perte de 1 milliard d’euros dans le budget de l’Etat.

UN ENJEU POUR TOUS

Le vélo est un levier essentiel pour relever les défis des politiques de déplacement et d’égalité des territoires.

C’est d’abord le défi de la mobilité. En 2012, 50 % de nos déplacements de moins de deux kilomètres se font en voiture. Un tiers des écoliers va à l’école située à quelques centaines de mètres du domicile en voiture. Le droit à la ville pour tous, le droit pour chacun d’accéder à son lieu de travail, de scolarité ou de loisirs passera de plus en plus par des modes de déplacements « actifs ».

C’est aussi le défi du pouvoir d’achat. Le budget « transports » est aujourd’hui en 2e position dans le budget des ménages et des familles. L’usage régulier du vélo fait partie des réponses fortes et durables quant au pouvoir d’achat de tous nos concitoyens.

C’est également le défi de la santé. A l’heure où plus de 15 % des Français souffrent de maladies liées à l’inactivité (obésité, diabète, maladie cardio-vasculaire), le vélo au quotidien, en tous cas régulier, est source de bienfaits en terme de santé publique et ouvre un champ d’économies réelles dans le financement de la protection sociale. Face à la pollution de l’air et aux dégâts sanitaires issus des particules fines des moteurs diesel, l’usage du vélo contribue à l’amélioration nécessaire de la qualité de l’air. D’après le ministère de la santé, le vélo contribuerait à une économie annuelle de 5 milliards d’euros pou le budget de la protection sociale.

C’est le défi de l’énergie. Du pétrole inépuisable et bon marché nous sommes passés à une énergie rare et chère. L’usage du vélo facilite la transition dans les modes de déplacement tout en diminuant notablement la facture énergétique qui pèse aujourd’hui pour 45 milliards dans la balance commerciale. C’est aussi le défi de l’espace. Les aménagements pour les vélos (pistes, cheminements, stationnement…) ne requièrent que peu de notre espace, denrée de plus en plus rare dans nos villes et nos territoires. De plus ils sont peu coûteux comparativement aux budgets des infrastructures routières et autoroutières.

C’est enfin le défi du vivre ensemble car l’usage du vélo permet de développer des liens quotidiens apaisés entre usagers de l’espace urbain. Il contribue immanquablement à plus de convivialité, d’humanité, de rencontre et d’échanges.

DES PRIORITÉS STRATÉGIQUES

Pour conforter et dynamiser l’action des villes et des agglomérations en matière de développement de l’usage du vélo, l’Etat doit prendre des décisions claires sans dépenses supplémentaires.
La refonte du code de la route en code de la rue afin de sortir de cette culture réglementaire automobile pour enfin redonner la priorité aux usagers les plus fragiles et vulnérables des espaces publics.

L’affectation aux aménagements cyclables de 10 % des budgets d’investissement consacrés aux infrastructures liées aux déplacements (routes, autoroutes, contournantes…) La mise en place de mesures fiscales incitatives, comme pour les autres modes de déplacement, pour l’achat et l’usage du vélo (trajet domicile travail). Mesures qui, de plus, structurent et confortent les filières locales de conception, production, montage et entretien des bicyclettes.

Si, à Strasbourg, 14 % des déplacements se font à vélo, record français, ce chiffre s’élève à 27 % à Karlsruhe (au pays de l’automobile) et à 32 % à Copenhague (au bord des grands froids pluvieux de la mer du Nord).

Ces mesures balisent clairement la piste que doit prendre, en France, le vélo sous toutes ses formes avec un vrai Plan National Vélo qui inverse les logiques actuelles des mobilités et déplacements. C’est l’enjeu que nous défendons localement et au plan national en tant qu’élus écologistes. Nous sommes d’ores et déjà prêts à y contribuer.

Alain Jund, adjoint au maire de Strasbourg
Catherine Hervieu, vice présidente de l’agglomération de Dijon
Rudy L’Orphelin, adjoint au maire de Caen
Clément Rossignol, vice président de la communauté urbaine de Bordeaux.

 

 

Samedi 12 mai 2012 : 1ère BOURSE aux VELOS organisée par les Dérailleurs de Clamart…


 

 

 

 

Nous organisons le Samedi 12 mai 2012 une bourse aux vélos d »occasions.

Cet évènement aura lieu dans le jardin de Penamacor situé dans la cour juste derrière l’Hôtel de Ville de  Clamart.

 

Le MODE D »EMPLOI de la bourse aux vélos…

  • Si vous voulez vendre un vélo,  vous venez le matin à partir de 10H déposer votre vélo et il sera exposé à la vente au prix que vous aurez fixé dans le parc à vélo  tout l »après -midi.
  • Si vous voulez acheter un vélo venez l »après midi à partir de 13h30 pour choisir et essayer  le vélo qu »il vous convient et repartez avec après en avoir acquitté le prix fixé par le vendeur.

Une participation  de 10%  du prix de vente sera demandée à l »acheteur, aucune prise en charge ne sera demandée ni lors du dépôt du vélo ni si la vente n »a pas lieu.

En fin d »après-midi vous passez récupérer le produit de la vente si votre vélo a été vendu ou votre vélo si il est resté invendu…Les vélos non récupérés seront donnés à une association caritative.

Tous types de vélos en bon états et roulants seront acceptés : les vélos de ville, les VTC/VTT, Les vélos de route, les vélos enfants, les vélos électriques ou pliables…

Les vélos non roulants seront refusés. Pensez à donner un petit coup de pompe à votre vélo si les pneus sont online casino dégonflés voir un petit coup de graisse à la chaîne le matin avant de le déposer à la bourse.

La bourse est ouverte à tous particuliers. Les vendeurs et les acheteurs doivent être munis d »une pièce d »identité et les paiements se feront en espèces.

Un stand de gravage sera à votre disposition si vous voulez faire graver un bicycode sur votre vélo afin de vous prémunir d »un éventuel vol. Munissez -vous la aussi d »une pièce d »identité

Les horaires : 

  • dépots des vélos : 10H-12h30  
  • ventes : 13H30 -17H
  • remise des produits de la vente ou des vélos invendus : 17h-18H

Parlez en autour de vous et venez nombreux…

 

A cette occasion nous avons besoin de bénévoles pour l »organisation de cette journée le samedi 12 Mai.

Si vous êtes disponibles ce jour là quelques heures et que vous voulez nous aider n »hésitez plus et contactez-nous via le lien Contact en haut du site ou via un mail à  : contact@derailleursdeclamart.fr

Merci !

 

Vélos et poids lourds : attention aux angles mort.

L’angle mort est encore trop souvent la cause d’accidents entre vélos et poids lourds. Les angles morts désignent les espaces situés autour d’un véhicule pour lesquels le conducteur d’un camion ou d’un bus n’a pas de visibilité. Pour le chauffeur, le cycliste est tout simplement… invisible !

Des actions vont être menées pour sensibiliser les usagers de la route aux dangers de l’angle mort. Ces actions inviteront tout un chacun à respecter quelques règles très simples permettant de rouler à vélo en toute sécurité :
- Garder le contact visuel : casino online si le cycliste peut voir les yeux du chauffeur dans ses rétroviseurs, il peut également voir le cycliste.
- Ne jamais s’arrêter sous les rétroviseurs ou à leur hauteur,
- Eviter de rester près d’un véhicule à gros gabarit, notamment à l’arrêt,
- Ne pas dépasser un bus ou un camion qui manœuvre, ni par la droite ni par la gauche, ou à l’approche d’une intersection.

 

Cette campagne est initiée par la FUB et relayé par les associations locales.

Ci joint le dépliant créé à cet occasion par la FUB : cliquez ici.

 

Venez nous rencontrer et faire graver votre vélo au Forum des associations le 10 septembre.

Le Forum des associations de Clamart à lieu le samedi 10 septembre de 10h à 18h  au Stade Hunebelle
Venez nous rencontrer sur notre stand située juste à l »entrée à proximité du conservatoire où nous aurons installé un parking à vélo.
Si ce n »est déjà fait, vous pourrez faire graver votre vélo entre 10h et 17h par le système Bicycode en apportant la facture d »achat de votre vélo ou une pièce d »identité.
Le marquage permet de lutter contre le vol online casino nederlandsegokken en dissuadant les voleurs de s »en prendre à un vélo marqué et en se donnant toutes les chances d »être contacté si le vélo est retrouvé.
Vous pourrez aussi renouveler votre adhésion qui sera valable pour toute l »année 2012.
En adhérant :
–  vous soutenez notre action et vous nous donnez plus de poids. Plus nous serons nombreux, plus nous serons écoutés,
– vous êtes informés de nos activités,
– vous pouvez donner votre avis et participer à nos actions.
Alors au plaisir de vous rencontrer samedi.

Compte rendu de l’assemblée générale 2009

Compte Rendu de l’Assemblée Générale de l’association

« Les dérailleurs de Clamart »

Assemblée Générale ordinaire du 23 janvier 2009

Ordre du jour :

  1. Approbation du compte rendu de l’assemblée générale 2008
    • Approbation du compte-rendu d’activité 2008
    • Compte-rendu financier et quitus
  2. Election des membres du Conseil d’Administration
    • Modification des statuts
    • Autorisation au CA de désigner un représentant au comité directeur de la Fubicy
    • Présentation de la nouvelle législation sur les zones de circulation apaisée
    • Propositions d’actions pour 2009
    • Questions diverses

*   *   *

Les listes d’émargement font apparaître que dix-neuf membres sont présents et quinze représentés, sur un total de soixante-douze membres à jour de leur cotisation. Le quorum étant atteint, la séance est ouverte par le président à 20h50. Les différents points sont abordés dans l’ordre présenté ci-dessus.

  1. Le compte rendu de l’AG de 2008, envoyé à l’avance aux adhérents, est approuvé à l’unanimité des membres présents et représentés, sans observation.
  2. Le rapport moral est présenté par le président. Cinq rubriques, reprenant les activités de l’association, sont développées :
    – vie interne de l’association,
    – actions de sensibilisation grand public,
    – actions en faveur d’aménagements,
    – actions en-dehors de la commune,
    – réseaux et nouveaux contacts.
    Plusieurs questions sont posées ;
  3. les principaux points de débat sont les suivants :

–          Fréquentation du site Internet

–          Possibilité d’être davantage autonome pour le marquage de vélos

–          Points positifs et négatifs de différents aménagements réalisés ou à venir

Le rapport moral est adopté à l’unanimité des membres présents et représentés.

  • En l’absence du trésorier, le compte rendu financier de l’exercice 2008 est présenté par le président. Après réponse à quelques questions de compréhension, il est approuvé à l’unanimité des membres présents et représentés.
  • Le mandat de deux des six membres (Hélène Giraud-Toutain et Martine Guénot) expire en 2009 ; les statuts autorisent un maximum de dix administrateurs. Les deux administrateurs sortants ainsi que trois nouveaux candidats, Pierre Benvegnen, Sylvain Brisse et David Plainfossé, sont élus à l’unanimité. Le CA compte maintenant neuf membres.
  • Les modifications suivantes des statuts sont proposées par le président :

a. Article 1 : retirer « à Clamart »

b. Article 2 : remplacer « à Clamart » par « à Clamart et dans ses environs »

Par ailleurs, un adhérent propose l’ajout d’un article libellé de la manière suivante : « L’association peut ester en justice ».

Après discussions ces propositions sont toutes acceptées à l’unanimité des membres présents et représentés.

  • Sur proposition du président, l’AG vote à l’unanimité des présents et représentés l’autorisation au CA de désigner un représentant au comité directeur de la Fubicy.
  • Hélène Giraud-Toutain présente un exposé sur le thème « Les zones à circulation protégée : ce qui a changé en 2008 », qui est suivi d’une discussion.
  • Les orientations d’action pour 2009 sont présentées, en deux grandes catégories :

–          Actions de lobbying (portant sur : quartier gare, secteur Hunebelle, avenue Trébignaud, tramway, plan vélo CG92, traitement du centre ville, application du décret de 2008)

–          Actions auprès du grand public (marquage dans deux collèges, collecte de vélos, salon du vélo, convergence, stands au marché, forum des associations)

Ces orientations sont approuvées par l’assemblée générale.

M. Jeannot, de l’association Vélocip’aide, présente les activités de l’association.

L’AG prend fin à 22h25 ; elle est suivie d’un pot amical.